content="cuentos,nouvelles,short stories,roman,novella,noir,policier,romanesque,société,humour,terroir,fantastique,hommages,science-fiction,contes,cuentos,arts littérature,policier,noir, littérature, francais,histoires,contes,fiction,roman,inédits,roman policier,livres,textes,gasse,GASSE,Pierre-Alain GASSE">

Chanson pour l'enfant à naître

 

À Thomas


Je n'ai pas eu de fils, disait le père
Et aux orties s'en va finir mon nom.
N'as-tu pas deux filles ? disait la mère.
La belle affaire, enchaînait le bougon.


Demain, pourtant, tu feras bien le fier
Quand dans tes bras tu auras le poupon.
Parions qu'alors ne t'importera guère
Qu'il se nomme Martin ou bien Dupont.


C'est fort possible, rétorquait le père,
Et je n'en disconviens pas, à quoi bon ?
Je l'aimerai, je n'en fais pas mystère,
Mais... s'il pouvait porter mon prénom !


Tu rêves, vieux fou, répliquait la mère,
Cet usage-là n'est plus dans le ton.
Aujourd'hui, même avec le dictionnaire,
On n'a pas assez pour trouver le bon.


Trêve de fadaises, veux-tu, grand-mère,
C'est que j'essaie d'oublier le mouron ;
Certes, son nom ne fait rien à l'affaire :
Vienne notre premier petit garçon !


©Pierre-Alain GASSE, 1er novembre 2005.

Vous êtes le ième lecteur de ce texte depuis le 01/10/2008. Merci.

Retour au sommaire

Réagir à ce texte par e-mail à l'auteur