dimanche 24 janvier 2021

Réflexions sur le palmarès des nouvelles les plus populaires

Lorsque j'examine le palmarès du billet précédent, je suis frappé par plusieurs constatations :

  1. les nouvelles à contenu ou contexte érotique ou sexuel remportent la palme avec la première place et trois citations : La Petite Culotte de soie, P'tit zizi et La Fille de Prague. Cela n'étonnera personne.
  2. les nouvelles sentimentales suivent avec les deuxième et troisième places avec Le Journal secret d'Alexandra et Le Voyage de Clémentine ;
  3. les nouvelles policières ou pseudo-policières occupent les places 4 et 9 avec Week-end à Prague et Bonne Nouvelle !
  4. les nouvelles humoristiques prennent les places 6 et 8 avec Angoisse... et Le Millionnaire ;
  5. enfin une nouvelle plus grave termine ce tableau avec le titre Monsieur Faber et moi

J'ai déjà expliqué que le Journal secret d'Alexandra devait probablement l'essentiel de son succès à ce sous-titre, car son titre véritable "De l'autre côté du malheur" est beaucoup moins alléchant ! Mais il n'est pas sûr que tous ses lecteurs y aient trouvé ce qu'ils cherchaient ! C'est "Bonne Nouvelle !" dont le classement est le plus étonnant, car c'est une nouvelle expérimentale composite, qui mêle des extraits de quatre textes pré-existants pour en tirer une participation à un concours qu'elle n'a pas remporté !

samedi 23 janvier 2021

Palmarès des lectures des 22 dernières années (1999-2020)

LES DIX NOUVELLES LES PLUS LUES (sur 120)

1999-2020

TITRE

HITS

1

La Petite Culotte de soie

11476

2

Le Journal secret d'Alexandra

10477

3

Le Voyage de Clémentine

8053

4

Week-end à Prague   7642

5

P'tit zizi

 7103

6

Angoisse...

 6475

7

La Fille de Prague

 6216

8

Le Millionnaire

 5901

9

Bonne nouvelle !

 5732

10

M. Faber et moi

 5684

TOTAL

75059 sur 263764 soit 28,45 %

Cumul des hits  par titre sur les 4 sites de l'auteur (Nouvelles, nouvelles, site Wordpress, blog Dotclear, blog Alexandrie) 

 

lundi 4 janvier 2021

Vœux

vendredi 15 mai 2020

La Vie après Jeanne - Chronique d'amours contingentes - Chapitre 7

jackieetpierre2.jpg, mai 2020

La télévision ! Parlons-en. C'est une source de tensions dans tous les couples d'aujourd'hui, je pense, et nous n'échappons pas à la règle.

Le premier sujet de discorde, c'est la télécommande. Elle voudrait l'avoir toujours à portée de main et zapper comme bon lui semble, autrement dit à tout bout de champ. J'ai horreur de ça. Ah, on était plus tranquille avant quand il fallait se lever pour changer de chaîne ! L'effort à fournir réfrénait les envies. Messieurs Adler et Polley(1), je ne vous remercie pas !

Le second motif de discussion, c'est le volume du son. J'entends moins bien qu'elle, je ne suis pas encore appareillé. Alors, nous passons notre temps à monter et descendre le son. C'est énervant.

Last but not least, le choix du programme ! Il n'y a qu'un téléviseur, chez elle comme chez moi, et certains soirs, nous n'arrivons pas à nous mettre d'accord. Elle préfère les films sentimentaux, moi ceux d'action, les émissions de variétés, moi les documentaires, c'est compliqué ! Elle a horreur des débats, moi j'aime bien. Nous avons dû établir des règles. C'est chacun son tour de faire des concessions. Si je regarde avec elle un film à l'eau de rose, elle doit consentir à regarder avec moi un débat politique, de société ou une émission littéraire. Difficile.

C'est comme cela que nous avons redécouvert que l'on n'est pas obligés de tout partager ! Depuis, cela va mieux. Elle a d'autres hobbies, moi aussi. Elle, la couture et le tricot, moi, la photographie et le modélisme. Nous y vaquons chacun de notre côté en cas de désaccord rédhibitoire sur la soirée. Mais je préfère de beaucoup l'avoir appuyée contre mon épaule dans le canapé ou même chacun dans son fauteuil, à portée de caresse.

Ah, je vous le dis, recomposer une vie à deux, c'est un vrai travail à durée indéterminée. Chaque jour, des sujets nouveaux surgissent qu'il faut tenter de régler au mieux.

C'est là le sel de cette vie nouvelle. Mais il faut avoir l'esprit alerte, savoir s'adapter et proscrire les certitudes. C'est le plus ardu, lorsqu'on avance en âge : on croit savoir, alors que l'on ne sait pas grand-chose !

Un autre sujet qui aurait pu devenir polémique, c'est la religion.

Vous le savez, je l'ai déjà dit, je crois (sans jeu de mots), je suis athée, ou plutôt agnostique. Comme Socrate, tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien. Je ne suis donc pas contre la religion. C'est une béquille comme une autre pour supporter la finitude de la condition humaine. Mais je suis fils de l'École Publique, un peu anticlérical, élevé dans une région où la rivalité public/privé était et reste vive dans bien des endroits.

Jackie, elle, vient d'une zone où l'enseignement privé est tout-puissant. Ses enfants l'ont fréquenté et ses petits-enfants perpétuent la tradition, dans des établissements plus proches d'un conformisme exacerbé que d'un modernisme avéré. Rapidement, c'est devenu un sujet tabou entre nous. Pour le reste, sa pratique est conforme à celle de la majorité des français : chrétienne de cœur, mais d'une observance minimale. Depuis son veuvage éclair, elle a cessé d'aller à la messe du dimanche (représailles contre l'injustice ?).

Nous nous retrouvons donc sur ce point et c'est fort bien.

J'ai évoqué un jour avec elle, il n'y a pas longtemps, le sujet de nos dernières dispositions, de ce point de vue. Je veux être enterré civilement, elle veut "passer à l'église", comme on dit. Soit. Je doute d'être obligé d'y entrer pour elle, j'espère ne pas l'être en tout cas. Mais si ce malheur devait m'arriver, je le ferais en sa mémoire, bien entendu, j'y ai déjà consenti pour divers proches.

Vous voudrez bien m'excuser d'avoir un peu plombé l'ambiance. Vous savez comment je procède dans cette chronique, je suis le fil de mes pensées, il est sinueux et un peu imprévisible.

(1) Inventeurs de la télécommande à ultrasons.

(à suivre)

©Pierre-Alain GASSE, mars 2020, 11e jour du confinement.

lundi 9 mars 2020

Une vidéo de présentation

Réunion en un seul volume des huit enquêtes de Bénédicte Plassard, OPJ, écrites entre la fin des années 90 et 2015.Format poche, 342 pages.

et voici les liens vers le site de vente :

* format Kindle : https://www.amazon.fr/dp/B083JGBV9J

* format papier : https://www.amazon.fr/dp/2953805974

Des enquêtes atypiques, des personnages attachants et des lieux choisis aux quatre coins d'une Bretagne élargie. Plusieurs heures de lecture contre quelques euros !

mercredi 29 janvier 2020

Nouveauté sur "Nouvelles, nouvelles..."


Vient d'être mis en ligne, dans la section PHOTOS DE VOYAGE, le compte-rendu d'une semaine de pérégrinations de la CÔTE D'OPALE à la CÔTE DE GRÂCE.
À découvrir !

hautenormandie.jpg, janv. 2020

dimanche 12 janvier 2020

À SAISIR !

Plus que DEUX JOURS pour bénéficier du téléchargement GRATUIT !

Lire la suite...

lundi 6 janvier 2020

Nouvelles, nouvelles...

nouvellesnouvelles0120.jpg, janv. 2020

dimanche 5 janvier 2020

Nouveautés 2020

couvBP2.jpg, janv. 2020

vendredi 27 décembre 2019

Bienvenue, 2020 !

IMG_5748.jpg, déc. 2019

dimanche 3 mars 2019

Le Vieux qui ne voulait pas oublier - Voyage en France - Étape 37


36 - Grand_pont_Charolles.jpg

Vous savez, si vous avez lu ou êtes en train de lire « Le Vieux qui ne voulait pas oublier » que j’ai pris un parti hasardeux (je ne vais pas « spoiler » ici) et, pour me donner des forces, je fais étape ce midi à Charolles, où je déguste une entrecôte comme je n’en ai pas mangé depuis longtemps… J’espère que la suite sera aussi délicieuse… (cf. chap. XLIV).

Voilà. C'est la fin de ce Voyage.

Si vous voulez connaître ce qui est advenu à Pierre Marchand, après cette étape charolaise, il vous faudra aller sur Amazon à l'une de ces adresses :

https://www.amazon.fr/dp/B07BNVS2Z4 version e-book Kindle 4, 99 €
https://www.amazon.fr/dp/B07295380594X version papier broché 12,90 €
https://www.amazon.fr/dp/B07H6MS31L version e-book replica illustrée 4,99 €

(Désolé, l'insertion des liens internet ne fonctionnant plus, copiez l'adresse et collez-la dans votre navigateur !)

Merci pour tout et vous voulez faire part d'une réaction, vous êtes les bienvenus.

Pierre-Alain GASSE, 3 mars 2019.

Le Vieux qui ne voulait pas oublier - Voyage en Nostalgie - Étape 36


35 - morteau.jpg

Pour la dernière fois sans doute de ce périple, j’ai monté ma tente dans un camping, au nom improbable au demeurant : Le Cul de la Lune, dans le Val de Morteau et me suis endormi tout habillé après une jourrnée entière de conduite. J’ai une décision à prendre, car je suis à la croisée des chemins (cf. chap. XLIII).

Le Vieux qui ne voulait pas oublier - Voyage en Nostalgie - Étape 35


34 - Nyon.jpg

Je ne sais pourquoi j’ai voulu monter dans le Jura par la Suisse : une soudaine envie de revoir le lac Léman, sans doute. Et me voilà arpentant la rive des beaux quartiers de Nyon, au pied de son château (cf. chap. XLII)

Le Vieux qui ne voulait pas oublier - Voyage en Nostalgie - Étape 34


33 - saintnazaireenroyans.jpg

Me voilà revenu à Saint-Nazaire-enRoyans. J’ai retrouvé cette photo de notre premier séjour ici,en 1982, prise depuis le camping (cf. chap. XLI).

Le Vieux qui ne voulait pas oublier - Voyage en Nostalgie - Étape 33


32 - Viizille- Château_de_Lesdiguières.JPG

Je redescends vers le Vercors, par Gap et Embrun. Et ce midi, j’ai fait étape à Vizille, où j’ai pris le temps d’une petite promenade dans le magnifique parc du château de Lesdiguières (cf. chap. XL).

lundi 11 février 2019

Le Vieux qui ne voulait pas oublier - Voyage en Nostalgie - Étape 32


31 - Molines.JPG
Dure étape que celle d’aujourd’hui. Il me faut traverser le Mercantour, franchir quatre cols avant de pouvoir emprunter la vallée du Guil et, après Château-Queyras, qui garde l’entrée de la contrée, monter jusqu’à Molines. Quand j’apercevrai le clocher carré de son église, je serai presque à ma destination : la Maison de Gaudissard (cf. chap. XXXIX).

Pour retrouver le récit correspondant à toutes mes étapes, avec les photos, c'est ici : https://www.amazon.fr/dp/B07H6MS31L

vendredi 8 février 2019

Le Vieux qui ne voulait pas oublier - Voyage en Nostalgie - Étape 31


30- Fondation_Maeght(1).jpg

Par le chemin Sainte-Claire, je suis monté jusqu’à la Galerie Maeght, accueili sur le parvis par l’homme qui marche d’Alberto Giacometti. J’aime beaucoup dans cette villa-musée l’intégration architecture-paysage-œuvres d’art, voulue par ses propriétaires-créateurs. Un endroit reposant et inspirant (cf. chap. XXXVIII).

Pour retrouver le récit correspondant à cette étape, c'est ici : https://www.amazon.fr/dp/B07H6MS31L

Le Vieux qui ne voulait pas oublier - Voyage en Nostalgie - Étape 30


29 -St-Paul-de-Vence_(Lunon).jpg


Saint-Paul-de-Vence ! Aujourd’hui, je vais rendre visite à deux institutions du charmant village et la première d’entre elles, ce sera le restaurant d’artistes La Colombe d’Or, tenu par la famille Roux depuis les années trente (cf. chap. XXXVII).

Le Vieux qui ne voulait pas oublier - Voyage en Nostalgie - Étape 29


Il me faut terminer ce périple. Il y a trop longtemps qu'il est commencé !

28 - capantibes.jpg


Journée éprouvante physiquement : j’ai marché un peu plus que de raison pour mon âge. D’abord à Grasse, puis au cap d’Antibes et enfin sur l’île Sainte-Marguerite, mais quand le vin est tiré… Une bonne nuit devrait me remettre d’aplomb (cf. chap. XXXVI).

jeudi 3 janvier 2019

Statistiques 2018

L'année 2018 s'est achevée sur des résultats encourageants pour les différents sites relevant de mon administration.
Nouvelles, nouvelles... se relève après un creux de plusieurs années et enregistre 2808 visites pour 4462 pages vues, soit une progression de plus de 55 et 63 % respectivement par rapport à l'an passé.
C'est surprenant dans la mesure où 2018 a été une année assez pauvre en production côté nouvelles.
Voici le palmarès des titres les plus lus, où l'on note quelques évolutions :

  1. Lindesay Mystery 667
  2. Au fond du trou 432
  3. Le Voyage de Clémentine 420
  4. Le Bracelet damasquiné 403
  5. Bénédicte et les Adorateurs de Priape 361
  6. Monsieur Faber et moi 234
  7. Le Testament 194
  8. Retour perdant 187
  9. La Prof 162
  10. Bonne nouvelle ! 126

représentant 3186 affichages sur le total des 3748 pages de nouvelles vues, soit 85 %.

- page 1 de 6