Mon Dernier Été

 La Courte guerre du soldat Louis Duchesne

Carnet apocryphe d’un poilu

Louis Duchesne, en brancardier, 1914. ©Alain Jouan

Avant-propos

 

Ceci est une novélisation réalisée à partir de quelques lettres et documents confiés à un ami par un descendant du héros, soucieux de transmission. Chargé de leur numérisation, j’ai eu l’idée d’en tirer un récit qui a été autorisé par les ayants droit. Qu’ils en soient ici remerciés.

À l’aide des informations disponibles sur Internet, il ne m’a pas été trop difficile de reconstituer, pour l’essentiel, et d’imaginer, pour ce qui manquait, le bref parcours de ce simple soldat, parti, le 7 août 1914, de la caserne de Cherbourg où il effectuait son service militaire, pour tomber au champ d’honneur, quinze jours plus tard, devant le village de Rossignol, en Gaume belge.

Des 290 000 garçons de la classe 13 mobilisés comme lui, 66 950 (27 %) seront emportés par la tourmente de la guerre ! Autant de vies brisées bien avant l’heure.

Et sa destinée cruelle nous rappelle que le 22 août 1914 a vu notre armée perdre en une seule journée plus de 25 000 hommes sur le front des Ardennes belges. Les historiens en ont analysé les causes multiples. Je ne me suis intéressé qu’au destin d’un homme, en application du devoir de mémoire. 

                                                                                                                                                            Pierre-Alain GASSE, juin 2017.

 

Cet ouvrage a été édité en version papier par l'Association "Un Livre pour Pordic".

 Il est disponible chez l'auteur (contact, ici), au prix de 6€ + frais d'envoi ou à l'Intermarché de Pordic.

La version numérique Kindle est disponible sur Amazon au prix de 2,99 €.